Autodidacte, j’ai d’abord commencé les bijoux fantaisie en utilisant des perles chinées lors de balades et voyages, les assemblant au gré de mon imagination. Mon année d’initiation à la céramique m’a permis de découvrir les émaux. J’ai adoré ce travail de matière, un peu de poudre de perlinpinpin et la magie opère. Rapidement, l’idée de travailler le métal s’est présentée comme une évidence. Quelques cours afin d’apprendre les bases de la soudure, un four à émaux retrouvé dans un grenier de famille, c’était le début de l’aventure : après l’assemblage, la création ; expérimentant couleurs, matières, techniques, le champ des possibles !

Pin It on Pinterest